Le blog de Nicolas Anquetil

Vous êtes ici : Accueil > Le monde à portée de la main... Pour des jeunes sourds atteints du syndrome d'Usher de type 1.


Le monde à portée de la main...
Pour des jeunes sourds atteints du syndrome d'Usher de type 1

Date : août 2011.

La réalité de ces jeunes sourds atteints du syndrome d'Usher de type 1 comporte des défis importants d'adaptation. En plus de vivre avec une surdité profonde, ils sont confrontées à l'adolescence à une perte graduelle de la vision. La conjugaison de ces deux déficiences sensorielles multiplie et intensifie les effets de l'une sur l'autre pour être reconnue pour son caractère spécifique de surdi-cécité.

Ces jeunes utilisent la langue des signes française, la LSF, comme système de communication primaire. Toutefois, le caractère visuel et iconique de cette langue bien qu'adaptable à une modalité tactile nécessite avec la dégradation du champ visuel de choisir de temps à autre un système différent de communication en fonction des situations.

Le futur choix de ces nouveaux systèmes de communication sera le résultat de propositions faites par les professionnels et des propres expérimentations de ces jeunes. Ceux-ci ayant tendance à préférer toute technique qui se rapproche de ce qu'ils connaissent déjà. Nous avons ainsi été amené dans un premier temps à répertorier ces différents systèmes de communication, puis à dégager de ceux-ci, une approche adaptable pour une communication interpersonnelle d'un sourd avec un aveugle et viceversa.

Après divers essais nous avons opté pour la méthode de l'alphabet tracé dans la paume de la main, qui est à la portée de tous. Avec le bout de l'index, l'émetteur trace les lettres majuscules unes à unes dans la paume du récepteur, en marquant un arrêt entre les mots. Cette technique trouve son pendant dans la tablette de communication où les lettres de l'alphabet et les chiffres sont proposés avec leur cellule correspondante en braille au-dessous.

Sommaire :

[Retour à la page précédenteretour] [Aide à la navigation - Vers le haut de cette page]